Le meilleur guide pour débuter en référencement SEO

Dans cette emprise de confinement qui nous oblige tous à communiquer en ligne. Comment vivons-nous à notre ère sans savoir l’importance du SEO pendant l’utilisation de l’internet ?

Aussi bien dans le moteur de recherche que dans autres sites les plus populaires, tout le monde souhaite être remarqué dès la page d’accueil. Soyons d’accord, générer des visites par cette méthode garantit la réussite de la communication du site.

Bien plus, accroître les visites au plus haut degré peut en multiplier le résultat. Ce qui implique de comprendre et maîtriser cette formule très imposante étant la source de trafic : le SEO.

Définition de SEO

SEO est une abréviation de Search Engine Optimization. Littéralement en français, c’est « Optimisation de Moteur de Recherche ». Dans le moteur de recherche, le SEO consiste à une opération d’orientation de toutes les demandes relatives à un sujet vers un seul résultat. Autrement dit, ce résultat est la référence de plusieurs requêtes centrées sur un même sujet. C’est pour cela qu’on le nomme souvent : le référencement SEO.

Vu que plusieurs sites souhaitent être parmi les référents dans le moteur comme Google, le référencement devient un exercice de combat assez rude entre les référenceurs SEO de nos jours. En effet, le SEO assure la croissance des visiteurs d’un site.

Le traitement de SEO peut être dans ou en dehors du site. Le meilleur objectif de SEO est d’apporter un trafic adéquat venant réellement des prospects filtrés. C’est à dire ceux qui ont un vrai profil de client ciblé par le site.

Vous, en tant que propriétaire de site, il est tout facile pour vous de devenir un bon référenceur SEO. Pour cela, voici le guide pour bien débuter en référencement SEO.

Comment est organisé le SEO dans le moteur de recherche ?

Nous allons voir de plus près le fonctionnement des plus grands moteurs de recherche tel que Google ou Bing.

Afin que Google connaisse l’existence des pages que vous souhaitez afficher dans les siennes, il vous faut un canal qui relie les deux. Ce canal, le moteur de recherche l’appelle : sitemap.xml . C’est une certaine adresse de votre site offerte par Google, qu’il faut installer dans son corps. En effet, vous mettez le code à chacune de vos pages. Toutefois Google offre un guide complet permettant de le faire en un seul coup pour toutes vos pages.

Une fois installée, votre adresse sitemap.xml est identifiée par Google. C’est à ce moment que votre site est présent dans sa longue liste de millions de pages.

Maintenant, il ne vous reste que vous démarquez des autres sites à l’aide des étapes suivantes.

Qu’attend Google de vos contenus ?

Dans un réseau de concurrence sur un domaine, Google prévaut exclusivement la qualité des contenus. Parce qu’il souhaite que ses visiteurs tombent sur un article qui apporte honnêtement une solution pertinente. Donc, ce qui répond directement aux termes de recherche ou le mot-clé tapé par l’internaute.

Il est donc inévitable de respecter quelques critères au minimum pour réussir un article de qualité. Afin de s’être couronné des premières pages de Google, il vous faut la maîtrise de :

  1. La base de la rédaction web, ce qui permet d’avoir un article de qualité répondant convenablement au besoin d’un internaute. Vous devez y adopter une formule instructive et distrayante. 
  2. Un article SEO original de plus de 600 mots comportant une image nommée avec le mot-clé. C’est aussi un article web qui n’est jamais copié/collé. 
  3. Respecter la segmentation du texte :
  • Titre : une phrase attirante et répond directement à la question posée par l’internaute
  •  Metadescription : un résumé du texte à 25 mots environ que vous allez intégrer dans votre page afin que Google l’affiche sous votre adresse web. L’objectif de Google est de montrer le bref de vos contenus à lire en un coup d’œil parmi tant d’autres.
  • Introduction : Il met en avant l’explication du contexte, l’utilité du contenu général de votre texte et la manière brève avec laquelle vous développez votre sujet
  • Intertitres : les étapes nécessaires pour parvenir à un résultat final de votre développement de sujet
  • Paragraphes : ensemble de phrases structurées qui explicitent en détail le fond de l’intertitre

Qu’attend Google de votre structure de site ?

Google ne se contente pas seulement de la qualité de contenu, mais il faut le dire, c’est un perfectionniste. Aussi il considère bien la structure de chaque page ou le site. Le non-respect peut causer le rejet de votre page. Il vous faut donc :

– Ecrire une adresse de page de manière lisible et simple : https://creaga.site/nom-de-page

– Mettre des liens en maillage interne, reliant toutes vos pages. Il suffit de créer un lien dans chacun de votre article qui dirige dans une de vos autres pages.

– Organiser vos pages suivant des catégories précises, puis les arranger pour former des étapes de lecture vers un objectif final. Ceci est idéal pour un entier domaine à développer.

– Eviter des liens cassés : nous parlons ici des liens qui dirigent vers des pages inexistantes.

– Chercher et insérer des mots-clés de tendance à partir des outils gratuits et payants en ligne, particulièrement destinés à Google.

– Produire un article plus aéré dont le paragraphe contient des mots au nombre de 175 maximum. Celui-ci doit être accompagné d’un sous-titre clair.

– Ajouter une image qui peut expliquer en un coup d’œil l’essentiel de l’article.

L’expérience utilisateur : l’étape qui permet l’accès facile à votre site

Il n’est pas à ignorer que tout ce qu’on modifie dans son site doit être significatif vis-à-vis de l’internaute. Nous parlons ici de ce qui se passe lors de la lecture du site à chaque visite. Après avoir découvert une page de Google, l’internaute veut voir tout de suite ses contenus. C’est-à-dire, la page doit être rapidement ouvert, soit en moins de trois secondes après le clic. On l’espère bien mais souvent c’est plus que cela pour des sites assez chargés.

Un consultant SEO doit donc veiller sur la légèreté de la page, les points suivants sont à voir :

  • La diminution des poids de fichiers javascript et CSS en les assemblant en une seule formule exécutive. On peut le faire par exemple à l’aide d’un plugin ou inscription de code dans htaccess ou bien dans la page.
  • La diminution des poids des images de tout type. On peut utiliser un « plugin » qui existe bien pour le site en WordPress ou bien rédiger un code spécial « Minify » dans le fichier htacess
  • La flexibilité du serveur, souvent la redirection des pages peuvent ralentir l’ouverture dans le cas où l’un des serveurs actifs ne permet pas un accès rapide. Il suffit donc de reconfigurer le serveur en contactant le responsable.

Apparement, il faut savoir qu’à nos jours, 75% des internautes utilisent en permanence le mobile et la tablette. Ce qui implique l’adaptation de la dimension au navigateur de ces derniers. Dans ce cas, le consultant SEO est dans la mesure de vérifier l’affichage de chaque page et non se contenter de la vue de page d’accueil. L’utilisation de l’option Responsive Design est la solution idéale pour réussir l’ajustement de votre page dans tous les navigateurs récents. Pour ce faire, il est bien facile de réinstaller un CMS ou un thème de votre site vu qu’on en trouve des milliers sur l’internet.

L’étape de netlinking

Enfin, supposons maintenant que vous avez respecté tous les essentiels de votre site à l’égard du moteur de recherche. Dans ce cas, vous êtes bien présent dans sa grande bible, sauf invisible. Tout au moins, vous arrivez à emballer la troisième ou la quatrième page de Google.

Encore un petit effort, il vous reste une dernière étape : l’opération de netlinking pour arriver enfin à la première page d’or. Je vous recommande de pas ignorer cette étape car c’est indéniable pour réussir le référencement SEO.

Réussir son netlinking

Vous allez donc concevoir un nouveau article, et le publier dans d’autre site. On l’appelle « l’article invité », puis vous y insérez un lien (backlink) vers votre propre page à optimiser. N’oubliez pas toutefois d’appliquer la même formule SEO à votre article invité.

Pour réussir son netlinking, il vous faut contacter un site ayant déjà une belle place dans Google. Un site qui aurait récemment un trafic assez considérable. Si ce dernier est visité par 1000 internautes minimum par mois, je pense que c’est déjà acceptable, mieux c’est.

Votre choix de site référent doit être centré sur le thème de votre page à optimiser. Vous mettrez votre « article invité » dans le site choisi qui doit privilégier le thème en question.  

Voilà c’est tout, je pense que vous allez maintenant pratiquer en suivant cette méthode simple et y découvrir progressivement votre propre manière de gérer votre référencement SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 17 =