Zoom : l’application fait lever plus de 20 millions d’utilisateurs confinés

Qu’est-ce que Zoom visioconférence?

Basé en Californie, Zoom est une solution de visioconférence et de messagerie qui fonctionne sur de différents appareils. Depuis 2011, il permet de réussir une réunion en ligne pendant une durée considérable. Un groupe d’utilisateurs jusqu’au nombre de 100 peut y partager et collaborer ainsi. L’image vidéo de chaque participant peut donc être partagée, et ce en vidéo HD. Et même la vidéo entière de la réunion peut être sauvegardée en ligne pour un usage ultérieur. Si vous êtes une société, une école, une université, une demande de licence Zoom résout le problème de contact commun par internet. Car Zoom est déjà utilisé par plusieurs grandes entreprises actuelles. Basiquement, l’application est un cadeau pour l’instant de la part de Zoom : toujours gratuite mais à la limite … Ceci dit, avec une demande plus considérable et personnalisée, l’application devient payante.

De 2 à plus de 20 millions d’utilisateurs depuis l’avènement du confinement

Suite à la propagation de coronavirus, le télétravail commençait à dominer dans plusieurs pays. Zoom a reçu une injection populaire de quatre fois de plus en très peu de temps. Et même son équipe interne n’avait pas pu le prévoir. Actuellement en une journée, des millions d’utilisateurs s’y connectent. Selon les données du centre spécialisé en statistique Sensor Tower, le téléchargement atteint plus de 6 millions en fin du Mars 2020, seulement pour l’Europe. L’Amérique est probablement à six fois de plus.

Les failles imprévues dangereuses sous le contrôle désormais

 Mais ce qui va suivre dans son utilisation parait un problème commun des millions d’utilisateurs. Le problème se trouve dans le fait que des informations plus personnelles sont automatiquement dévoilées et partagées. Ces derniers temps, des vidéos partagées en visioconférence qui ont choqué plusieurs gens, touché même une partie de leur vertu. Le problème persiste ces derniers jours de mois de Mars 2020. Ce qui nécessite sévèrement la résolution dans l’urgence. La direction le confirme que cela ne fait pas partie de leur consentement. Car c’était tout simplement à cause d’un simpliste paramétrage qui n’attendait pas une affluence de connexion en un minimum de temps. Cela n’empêche que les connectés n’ont pas de difficulté pour découvrir des données personnelles depuis un stockage en ligne (cloud). C’est ainsi que les hackers peuvent même les partager de manière facile à d’autres utilisateurs ou à Facebook. Mais, quelle que soit la nature de l’erreur, l’équipe Zoom est intervenu.

Des mesures prises par Zoom

Après cet événement désastre, le secrétaire général de New York a envoyé sans attendre une lettre d’enquête. En même temps celui-ci demande la mesure à prendre sur le contrôle et la sécurité dans le plus bref délai. Heureusement que Zoom s’est montré réactif et a engagé des investigateurs white hackers pour détecter les erreurs qui avaient pu désarticuler l’application. La détection du problème informatique n’était pas par apparence facile pour Zoom pour une opération si urgente. Il s’agit du chiffrement appliqué sur plusieurs objets : la diffusion directe de vidéo et audio, le verrouillage de la réunion, la disposition des serveurs de stockage. Ce sont ceux que chaque utilisateur ou un groupe seul doit avoir accès à déchiffrer. Par exemple, à l’avenir où ces derniers souhaitent revoir la vidéo, eux seuls pourront déchiffrer leurs propres contenus.

Plus d’assurances

Les erreurs de cette fuite de données ont été détectées et corrigées aussitôt. En conséquence, les utilisateurs sont invités à configurer de leur côté, leur connexion de manière sécurisée. Ils doivent le faire avant de participer à la réunion. En tant qu’utilisateur, on doit donc paramétrer les points suivants : le mot de passe fort, la mise en attente des participants avant la réunion, la désactivation du partage d’écran. Même si presque résolu, car d’un côté, le dirigeant devrait confirmer officiellement les conditions finales sur la programmation informatique de sécurité. Certes, c’est confidentiel en tout cas, mais si cela était à la limite de ce qu’il serait considérable à partager à l’égard du public. Peu importe ce que le dirigeant prépare pour ses clients, il est toutefois important que les utilisateurs lisent les conditions générales d’usage des informations personnelles au sein du site du Zoom. Et ce afin de mieux connaître comment utiliser cet outil de communication des confinés.

Photo par Gustavo Fring et Lalmch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 24 =